top of page

La pose longue : 2 méthodes !

Dernière mise à jour : 12 févr.


Réaliser un effet pose longue est l'un des premiers objectifs du photographe débutant et c'est ce que nous allons voir ensemble dans cet article.



Comment faire en fonction du matériel qu'on utilise, qu'il s'agisse d'un compact, smartphone ou reflex ?



Je vais vous montrer deux méthodes avec leurs avantages et leurs inconvénients, à vous de choisir !

 

MÉTHODE 1 : "La superposition de plusieurs clichés avec l'aide d'un logiciel"

 

Matériel nécessaire : uniquement votre appareil photo (smartphone, reflex, compact,..).


Choisissez cette méthode si vous utilisez principalement un smartphone, ne nécessitant ni réglages ni matériel spécifiques.


Je vais justement illustrer cette première méthode avec une photo prise au Zoo de Biotropica. La photo ci-dessous est un cliché unique pris avec un iPhone 6.


Explication de la méthode :


Etape 1 : Trouvez le bon angle pour mettre en évidence le mouvement pose longue recherché.



Etape 2 : Prenez entre 10 et 40 clichés à la main en restant stable.



Etape 3 : Utilisez un logiciel photo de type Photoshop, pour superposer toutes les photos prises. Pour ma part, j'utilise Photoshop CC mais d'autres logiciels existent.


Dites- moi d'ailleurs en commentaire si vous voulez les connaitre.


Pour cette étape, regardez la vidéo ci-dessous :




En résumé, on ouvre l'ensemble des photos prises et le logiciel les aligne automatiquement, pour ensuite les superposer et donner le résultat suivant :


La photo seule prise entre 10 et 40 fois
La photo seule prise entre 10 et 40 fois

Je vous laisse deviner laquelle est laquelle ?!

Le résultat de la superposition des 15 images dans notre cas de figure

On observe que l'eau tombant de la cascade est lissée et donne une impression de brume fine. A noter que si j'avais réalisé une trentaine de photos supplémentaires, le résultat aurait été encore plus frappant...



Règle : Bombardez en rafale pour être sur d'obtenir le bon effet !


 

AVANTAGES :


- pas de matériel

- pas de technique

- smartphone suffisant

 

INCONVÉNIENTS :


- 10 et 40 clichés en mode rafale

- logiciel de retouche requis


PS : contactez moi si besoin pour la partie logiciel


 

MÉTHODE 2 : "La longue exposition classique"

 

Matériel nécessaire : appareil photo de type reflex + trépied


Avant de rentrer dans l'explication de cette méthode, il convient de donner quelques définitions simples :


Pour ne pas vous noyer dans les termes techniques, on va prendre l'exemple du vacancier qui bronze sur la plage !


merci Jean-Claude DUSS des Bronzés ;-)


(Un de mes films préférés au passage)



 

DÉFINITIONS

 

De façon générale, la réussite d'une photo tient à sa bonne exposition, c'est à dire la quantité de lumière reçue par le capteur. Si le capteur reçoit trop de lumière, la photo sera sur-exposée (ou "cramée"), c'est à dire avec des zones très blanches dénuées de détails. Si le capteur ne reçoit pas assez de lumière, la photo est dite sous-exposée (ou "bouchée"), avec des zones noires également dénuées de détails.


Le but est donc de trouver le meilleur compromis pour avoir le maximum de détails, sans avoir une photo cramée ou blanche.



Les trois paramètres le permettant sont les suivants :


"Fréquence d'ouverture" : Correspondant à l'ouverture d'une membrane de votre appareil, laissant ainsi passer plus ou moins de lumière.


Dans notre analogie, cela correspond à l'indice UV du soleil. Est ce que celui-ci tape fort ? ou est ce qu'une couverture nuageuse limite son impact ?


Amusez-vous à modifier ce paramètre pour constater le résultat.

"F22 sur la photo" (ouverture minimale pour mon appareil)



"Sensibilité ISO" : La sensibilité du capteur (exprimée en ISO), c'est un mécanisme artificiel d'amplification de la lumière, qui peut générer du grain si celui-ci est trop important.


Comme pour Jean-Claude DUSS des Bronzés, cela correspond à l'indice de protection de votre crème solaire ou l'accélérateur de bronzage. En fonction de l'utilisation, votre peau sera bien bronzée et lisse, ou rouge vive et cloquée.


Sur la photo, ça se traduira souvent par du bruit (du grain).



"Vitesse d'obturation ou temps de pose" : cela correspond au temps durant lequel l'obturateur de l'appareil (la pièce qui isole le capteur de la lumière) s'ouvre, laissant le capteur prendre la lumière.


Toujours comme pour Jean-Claude DUSS des Bronzés, c'est combien de temps vous allez "lézarder" sur la plage. Plus vous allez rester longtemps, plus vous allez bronzer et inversement. Sur le plan photo c'est identique, plus vous allez utiliser un temps de pose long (comme la roue ci-dessus), plus vous allez enrichir la photo de pixels de lumière et donc donner cet effet de flux lumineux... ou pour une photo de cascade, obtenir un effet lissé.


IMPORTANT : Ces paramètres se choisissent en mode "Manuel" de votre Reflex.


Pour plus de détails, voici un lien intéressant :




Après ces quelques définitions, prenons deux exemples :


 

EXEMPLE 1 : La pose longue sur un cours d'eau

 

Le titre de l'exemple nous donne déjà la première règle :


Règle n°1 : vous devez impérativement utiliser un trépied pour pouvoir faire ce type de cliché, sinon vos photos seront toutes floues !



En haut à droite de la photo, vous retrouvez les réglages utilisés pour faire ce cliché :

- fréquence d'ouverture : f/22

- sensibilité ISO : ISO 100

- temps de pose : 2,5s


En mode "M" de mon Sony alpha 20, j'ai simplement modifié avec la molette le temps de pose pour obtenir cette photo. A noter que je n'ai pas pu aller plus loin que 2,5s car en plein jour, la photo devient trop blanche, ce qui n'arrive pas en pleine nuit ou si on utilise un filtre occultant ND par exemple, pour limiter la lumière entrante dans le boitier.


Règle n°2 : de jour, n'augmentez pas trop le temps de pose ou sinon utilisez un filtre occultant correspondant à votre appareil


Vous aurez compris que pour modifier ce paramètre, il ne faut jamais être en mode "AUTO", qui choisit pour vous le meilleur réglage basique, mais qui ne sait pas encore deviner que vous voulez faire une pose longue.


Règle n°3 : choisir un des modes manuels de votre appareil pour modifier les paramètres


Enfin, sur la sensibilité ISO, j'ai laissé celle-ci au minimum, car la photo étant prise de jour, la quantité de lumière est bien suffisante voire même trop importante.

 

EXEMPLE 2 : La pose longue de nuit sur une roue tournante

 

Pour cette photo de nuit, j'ai utilisé les réglages suivants :

- fréquence d'ouverture : f/22

- sensibilité ISO : ISO 400

- temps de pose : 13s


Cette fois, j'ai pu augmenter sans problème le temps de pose jusqu'à 13s car de nuit, il y a rarement "trop de lumière".


A noter aussi que pour cette même raison, j'ai augmenté la sensibilité ISO pour augmenter artificiellement la lumière et améliorer la qualité.



Règle n°4 : augmenter la sensibilité ISO peut permettre d'augmenter la qualité de vos photos de nuit.


En résumé, une bonne gestion de la lumière de jour comme de nuit, grâce aux deux paramètres principaux que sont le temps de pose et la fréquence d'ouverture, vous suffira à réussir vos effets pose longue et vos photos en faible luminosité.


Je reviendrai dans un prochain article sur l'utilisation des filtres ND de jour.



LE PLUS IMPORTANT EST D'ESSAYER PLEINS DE RÉGLAGES DIFFÉRENTS...



On finit sur les avantages / inconvénients :


 

AVANTAGES


- pas de logiciel de retouche

- un seul réglage (temps de pose)

 

INCONVÉNIENTS

- trépied requis

- filtre occultant de jour requis

 

J'espère que cet article vous a plu et il me tarde de lire vos commentaires et vos questions dans les commentaires !


Rendez-vous au prochain article !


Le Photographe Normand

45 vues0 commentaire

留言


bottom of page